Arancha Tejedor

Arancha Tejedor

Expositions

  • 2017-2018: Residence Intersite APT Sculptures monumentales, France
  • 2018 : Galerie ETC Bédarieux, France
  • 2017 : Galerie 13, Montpellier, France
  • 2017 : Art Montpellier, Galerie Achille Paris, France 
  • 2017-2009 : Galerie Art Génération, Paris, France
  • 2016-2004 Exposition Maison de Métiers d’Art à Agde, France
  • 2016 : Acquisition sculpture Perles Noires, Ville d'Agde, France
  • 2015 ; Galeria Barcelo, Madrid, Espagne
  • 2013 Exposition Foyer de Campagne , Poussan, France
  • 2010-2009: Galerie Carré d'artiste, Barcelone, Espagne
  • 2010-2007: Galerie In- Art, Auchel, Allemagne
  • 2008-2007 : Galerie Le Quai Rosa, Sète, France
  • 2009 : Exposition collective Carré d'Artistes, Aix en Provence, France
  • 2009-2005 : Artenim, Foire d'art contemporaine du Sud, Nîmes, France
  • 2007: Art Innsbruck, Autriche
  • 2007-2004 : Galerie Gaudi, Madrid, Espagne
  • 2006 : Puro Arte, Foire d'art contemporain, Galerie Gaudi, Vigo, Espagne
  • 2006 : Art Brussels, Bruxelles, Belgique
  • 2006 : Galerie Le Souffle, Leucate, France
  • 2004 : Centre d'exposition La Collective, Pézenas, France
  • 2004-2003 : Galerie La Croisée des Arts, Albi, France
  • 2000-1998 : Galerie Sant Roch, Céret, France
  • 1996-1998 : Prix de la Comunidad de Madrid, Espagne
  • 1996-1998: Sélection des jeunes artistes, Artiste émergente, Ministerio de la cultura , Madrid, Espagne

Installée sur Agde, place Molière, Arancha Tejedor travaille aujourd’hui à travers le monde, entre expositions et projets artistiques.

D’origine espagnole, arancha Tejedor est diplômée des Beaux-Arts de l’Université de Madrid en Espagne, de l’Université de Wimbledon en Angleterre. Elle est aussi diplômée d'Arts Graphiques de l’Ecole Méditerranéenne de Perpignan et diplômée d’Art, Création et Techniques de soins, Art Thérapie de l’Université de Nîmes.

Elle propose dans son atelier petits tableaux comme grands formats, pour lesquels elle choisit et prépare minutieusement ses pigments.

Arancha Tejedor offre à travers ses créations sa vision du monde.

«Je propose une démarche d’interface entre réel et aliénation, entre vie et critique.

Je m’appuie sur des thèmes conceptuels, modulés plastiquement par l’énergie du geste et les traces. Une figuration sociale qui se dessine alors et se transforme en une figuration de la conscience.

La toile n’est plus la relation de l’événement mais cet événement même : une sorte de destruction, de fragments en fragments, qui parle du sentiment d’impuissance, et ouvre l’espace de la critique, celui de la vie même augmentée d’un regard.

C’est un travail sur l’humanité en général, une représentation où je me laisse porter par l’actualité, les événements dans la société, le chaos terrestre et social, l’écologie et les tendances actuelles.

Ma peinture pose la question récurrente de la destinée humaine. Détruire pour reconstruire. En permanence mon univers se façonne à coups de jaillissements, de méandres et de déchirures. Mettre en images le monde et son chaos. Questionner ou du moins laisser une trace, une empreinte dans ce territoire de la mémoire.»

Image

Dans la série sur les paysages, Arancha Tejedor cherche à toucher la mémoire collective et à interroger notre façon d’habiter les territoires. À partir de la manière dont nous investissons subjectivement les images par nos souvenirs, les oeuvres cherchent à déclencher un processus collectif de résonances entre les mondes intérieurs individuels.

Il s'agit d'une approche cartographique et cadastrale de la transformation urbaine, une reconstruction poétique et plastique des possibles et impossibles dans les tracés qui sont représentés sur les sculptures proposées.